Réussir son rachat de crédit à l'aide d'un courtier



Hebergeur d'image

Le rachat de prêt à la consommation : la principale cause du surendettement



C'est sans aucun doute le type de rachat de crédit le plus populaire, il s'agit du rachat de prêt à la consommation.
Il regroupe tous les emprunts qui sont différents du crédits immobilier. C'est notamment le cas des prêts qui ont financer dans le passé une voiture, un voyage ou bien les études de ses enfants.
C'est malheureusement ce genre de prêt qui sont la cause de graves problèmes bancaires car leur taux d’intérêt sont en général très élevé.

Certaines personnes ont atteint un niveau d'endettement avoisinant les 10000 euros uniquement à cause de ce type de prêt.
Le problème avec les crédits à la consommation est que l'argent est perdu définitivement une fois la dépense effectuée contrairement au prêt immobilier.
En effet, lorsqu'on achète une maison ou un appartement à crédit, on peut récupérer son argent en revendant son bien immobilier.

Tandis que lorsque l'on s'endette pour par exemple payer ses vacances, une fois ces dernières terminées, l'argent est totalement dépensé et donc irrécupérable.
Plutôt que d'essayer de s'en sortir seul et continuer à s'enfoncer d'avantage, il est largement préférable de prendre contact avec un spécialiste en rachat de crédit dont la spécialité est d'aider les particuliers.
Trouver un courtiers en rachat de crédit est désormais facile grâce à des sites consacré à cette thématique.

Parmis les portails les plus connus, le site http://www.rachat-credit-entre-particulier.com offre un simulateur de rachat de prêt gratuit afin de trouver la solution à ses problèmes d'argent.
Par le biais de ce genre de site, il devient de plus en plus facile de trouver la solution idéale et à moindre frais.
Auparavant les courtiers en rachat de crédit étaient bien plus rare qu'aujourd'hui ce qui rendait la tâche plus difficile pour celui qui souhaitait faire racheter ses dettes.




Hebergeur d'image

Qualités que doit avoir un courtier en rachat de crédit



Un intermédiaire bancaire en rachat de prêt doit être très efficace et de grande qualité afin qu'il réponde entièrement à vos attentes.

Pour cela, il doit respecter plusieurs engagements vis à vis de son client:

Etre immédiatement disponible pour rappeler le client quand il le désire.

Lui consacrer tout le temps nécessaire à une écoute attentive pour comprendre sa situation, sa problématique et son besoin exact en matière de rachat de crédit ou de renégociation de son prêt immobilier.

Prendre en compte ses attentes et chercher à les satisfaire dans la mesure du possible.

Formaliser, après concertation, la meilleure solution viable.

– Défendre le dossier auprès de ses partenaires et exercer tout recours amiable éventuellement nécessaire pour obtenir un accord.

Agir avec réactivité, rapidité et ponctualité durant toute l’exécution de la mission.

Mettre en œuvre au profit du client une obligation de transparence, de loyauté, de moyens, de bons soins et de diligence tout au long de sa mission de recherche d'une banque de rachat de crédit pour tous les particuliers.

- Respecter le secret bancaire le plus absolu.

- Respecter scrupuleusement la législation en vigueur sur le rachat de crédit, les règles de déontologie professionnelle et les pratiques commerciales les plus respectueuses de la sécurité financière et de la protection du consommateur et de l’internaute.

A ne percevoir aucune somme, de quelque nature que ce soit, au titre de ses bons soins et diligences si sa mission n’aboutit pas à l’obtention du prêt objet de sa mission ou si, le prêt obtenu, le client y renonce par application des facultés légales de rétractation.

- Ne pas exiger sa commission d’intermédiation, même si elle lui est acquise conformément à la loi, c'est-à-dire dès lors qu’il aura fait obtenir à son client le rachat de prêt dont il lui a confié la recherche, si le client y renonce, pour quelque raison que ce soit, nonobstant l’absence de faculté de rétractation ou même, s’il en existe une, en absence de rétractation ou de rétractation tardive, avec l’accord exprès de l’établissement de crédit conduisant à l’annulation pure et simple du prêt.

- En cas de refus par ses partenaires de la demande de rachat de crédit, à représenter gracieusement celle-ci, à la requête du client en cas d’évolution favorable de sa situation et/ou des normes d’acceptation.